Les 11 images de la galerie associées au tag stupeflip.

  • Stupeflip 06

    11/03/2010 8305 visites

    En 2000, un groupe du nom de Stupeflip fait tourner une maquette sur Paris. Le 6 novembre 2001, ils rentrent en Studio pour transformer l’objet en CD promo. Celui-ci est composé notamment du manifeste Stupeflip, et de Comme les zot ; King Ju signe les textes et musiques ainsi que l'artwork. Ils signent sur Vorston & Limantell, un label indépendant racheté quelque mois plus tard par BMG et, alors que le titre Je fume pu d’shit passe déjà sur les radios, ils sortent début 2003 leur premier album éponyme, Stupeflip. L’album, dans la lignée du maxi, mélange les riffs énervés à la Bérurier noir (Stupeflip leur reprend aussi leurs masques), des samples Hip Hop, du punk californien, des ritournelles de variétés (inspirées par la pop française des années 80), et de bruits bizarres (King Ju est fan de The Residents, groupe d'ambiance expérimentale). Stupeflip construit avec son ton décalé des chansons glauques et sincères, désabusées et nostalgiques. source: Wikipedia

  • Stupeflip 02

    11/03/2010 4176 visites

    En 2000, un groupe du nom de Stupeflip fait tourner une maquette sur Paris. Le 6 novembre 2001, ils rentrent en Studio pour transformer l’objet en CD promo. Celui-ci est composé notamment du manifeste Stupeflip, et de Comme les zot ; King Ju signe les textes et musiques ainsi que l'artwork. Ils signent sur Vorston & Limantell, un label indépendant racheté quelque mois plus tard par BMG et, alors que le titre Je fume pu d’shit passe déjà sur les radios, ils sortent début 2003 leur premier album éponyme, Stupeflip. L’album, dans la lignée du maxi, mélange les riffs énervés à la Bérurier noir (Stupeflip leur reprend aussi leurs masques), des samples Hip Hop, du punk californien, des ritournelles de variétés (inspirées par la pop française des années 80), et de bruits bizarres (King Ju est fan de The Residents, groupe d'ambiance expérimentale). Stupeflip construit avec son ton décalé des chansons glauques et sincères, désabusées et nostalgiques. source: Wikipedia

  • Stupeflip 00

    11/03/2010 9433 visites

    En 2000, un groupe du nom de Stupeflip fait tourner une maquette sur Paris. Le 6 novembre 2001, ils rentrent en Studio pour transformer l’objet en CD promo. Celui-ci est composé notamment du manifeste Stupeflip, et de Comme les zot ; King Ju signe les textes et musiques ainsi que l'artwork. Ils signent sur Vorston & Limantell, un label indépendant racheté quelque mois plus tard par BMG et, alors que le titre Je fume pu d’shit passe déjà sur les radios, ils sortent début 2003 leur premier album éponyme, Stupeflip. L’album, dans la lignée du maxi, mélange les riffs énervés à la Bérurier noir (Stupeflip leur reprend aussi leurs masques), des samples Hip Hop, du punk californien, des ritournelles de variétés (inspirées par la pop française des années 80), et de bruits bizarres (King Ju est fan de The Residents, groupe d'ambiance expérimentale). Stupeflip construit avec son ton décalé des chansons glauques et sincères, désabusées et nostalgiques. source: Wikipedia

  • Stupeflip 07

    11/03/2010 3377 visites

    En 2000, un groupe du nom de Stupeflip fait tourner une maquette sur Paris. Le 6 novembre 2001, ils rentrent en Studio pour transformer l’objet en CD promo. Celui-ci est composé notamment du manifeste Stupeflip, et de Comme les zot ; King Ju signe les textes et musiques ainsi que l'artwork. Ils signent sur Vorston & Limantell, un label indépendant racheté quelque mois plus tard par BMG et, alors que le titre Je fume pu d’shit passe déjà sur les radios, ils sortent début 2003 leur premier album éponyme, Stupeflip. L’album, dans la lignée du maxi, mélange les riffs énervés à la Bérurier noir (Stupeflip leur reprend aussi leurs masques), des samples Hip Hop, du punk californien, des ritournelles de variétés (inspirées par la pop française des années 80), et de bruits bizarres (King Ju est fan de The Residents, groupe d'ambiance expérimentale). Stupeflip construit avec son ton décalé des chansons glauques et sincères, désabusées et nostalgiques. source: Wikipedia

  • Stupeflip 03

    11/03/2010 5299 visites

    En 2000, un groupe du nom de Stupeflip fait tourner une maquette sur Paris. Le 6 novembre 2001, ils rentrent en Studio pour transformer l’objet en CD promo. Celui-ci est composé notamment du manifeste Stupeflip, et de Comme les zot ; King Ju signe les textes et musiques ainsi que l'artwork. Ils signent sur Vorston & Limantell, un label indépendant racheté quelque mois plus tard par BMG et, alors que le titre Je fume pu d’shit passe déjà sur les radios, ils sortent début 2003 leur premier album éponyme, Stupeflip. L’album, dans la lignée du maxi, mélange les riffs énervés à la Bérurier noir (Stupeflip leur reprend aussi leurs masques), des samples Hip Hop, du punk californien, des ritournelles de variétés (inspirées par la pop française des années 80), et de bruits bizarres (King Ju est fan de The Residents, groupe d'ambiance expérimentale). Stupeflip construit avec son ton décalé des chansons glauques et sincères, désabusées et nostalgiques. source: Wikipedia

  • Stupeflip 09

    11/03/2010 4668 visites

    En 2000, un groupe du nom de Stupeflip fait tourner une maquette sur Paris. Le 6 novembre 2001, ils rentrent en Studio pour transformer l’objet en CD promo. Celui-ci est composé notamment du manifeste Stupeflip, et de Comme les zot ; King Ju signe les textes et musiques ainsi que l'artwork. Ils signent sur Vorston & Limantell, un label indépendant racheté quelque mois plus tard par BMG et, alors que le titre Je fume pu d’shit passe déjà sur les radios, ils sortent début 2003 leur premier album éponyme, Stupeflip. L’album, dans la lignée du maxi, mélange les riffs énervés à la Bérurier noir (Stupeflip leur reprend aussi leurs masques), des samples Hip Hop, du punk californien, des ritournelles de variétés (inspirées par la pop française des années 80), et de bruits bizarres (King Ju est fan de The Residents, groupe d'ambiance expérimentale). Stupeflip construit avec son ton décalé des chansons glauques et sincères, désabusées et nostalgiques. source: Wikipedia

  • Stupeflip 05

    11/03/2010 4917 visites

    En 2000, un groupe du nom de Stupeflip fait tourner une maquette sur Paris. Le 6 novembre 2001, ils rentrent en Studio pour transformer l’objet en CD promo. Celui-ci est composé notamment du manifeste Stupeflip, et de Comme les zot ; King Ju signe les textes et musiques ainsi que l'artwork. Ils signent sur Vorston & Limantell, un label indépendant racheté quelque mois plus tard par BMG et, alors que le titre Je fume pu d’shit passe déjà sur les radios, ils sortent début 2003 leur premier album éponyme, Stupeflip. L’album, dans la lignée du maxi, mélange les riffs énervés à la Bérurier noir (Stupeflip leur reprend aussi leurs masques), des samples Hip Hop, du punk californien, des ritournelles de variétés (inspirées par la pop française des années 80), et de bruits bizarres (King Ju est fan de The Residents, groupe d'ambiance expérimentale). Stupeflip construit avec son ton décalé des chansons glauques et sincères, désabusées et nostalgiques. source: Wikipedia

  • Stupeflip 04

    11/03/2010 7821 visites

    En 2000, un groupe du nom de Stupeflip fait tourner une maquette sur Paris. Le 6 novembre 2001, ils rentrent en Studio pour transformer l’objet en CD promo. Celui-ci est composé notamment du manifeste Stupeflip, et de Comme les zot ; King Ju signe les textes et musiques ainsi que l'artwork. Ils signent sur Vorston & Limantell, un label indépendant racheté quelque mois plus tard par BMG et, alors que le titre Je fume pu d’shit passe déjà sur les radios, ils sortent début 2003 leur premier album éponyme, Stupeflip. L’album, dans la lignée du maxi, mélange les riffs énervés à la Bérurier noir (Stupeflip leur reprend aussi leurs masques), des samples Hip Hop, du punk californien, des ritournelles de variétés (inspirées par la pop française des années 80), et de bruits bizarres (King Ju est fan de The Residents, groupe d'ambiance expérimentale). Stupeflip construit avec son ton décalé des chansons glauques et sincères, désabusées et nostalgiques. source: Wikipedia

  • Stupeflip 10

    11/03/2010 4425 visites

    En 2000, un groupe du nom de Stupeflip fait tourner une maquette sur Paris. Le 6 novembre 2001, ils rentrent en Studio pour transformer l’objet en CD promo. Celui-ci est composé notamment du manifeste Stupeflip, et de Comme les zot ; King Ju signe les textes et musiques ainsi que l'artwork. Ils signent sur Vorston & Limantell, un label indépendant racheté quelque mois plus tard par BMG et, alors que le titre Je fume pu d’shit passe déjà sur les radios, ils sortent début 2003 leur premier album éponyme, Stupeflip. L’album, dans la lignée du maxi, mélange les riffs énervés à la Bérurier noir (Stupeflip leur reprend aussi leurs masques), des samples Hip Hop, du punk californien, des ritournelles de variétés (inspirées par la pop française des années 80), et de bruits bizarres (King Ju est fan de The Residents, groupe d'ambiance expérimentale). Stupeflip construit avec son ton décalé des chansons glauques et sincères, désabusées et nostalgiques. source: Wikipedia

<< Première page | < Page précédente
Page Suivante > | Dernière page >>
page 1|2

fond d'écran de février gratuit!
page générée en 0.091 seconde

Artiste photographe à Lyon France. Banque d'images en ligne, reportage photo sur commande. Moteur de recherche photos, photographie plasticienne, archive, illustration numérique. Vente portraits artistes, vente photos musiciens. Ressource iconographique. Commandez vos photos immédiatement ou faites les vous livrer sur CD-ROM. Copyright © 2010 Hervé All pour tous les visuels. Stock photos, image collections.

Hervé all photographe à Lyon 

Hervé All est représenté par la Galerie Céline Moine - Création site par Webfolio, création sites internet à Lyon